Lien Facebook

Un 1er mai offensif !

1er mai

 Manifestation unitaire le 1er mai 2017

Place de la République, 14 h 30

 

Un 1er mai 2017 face aux dangers
La période que nous traversons est particulièrement chaotique. Sur le plan  international, les conflits armés font de nombreuses victimes, et d’autres  conflits se préparent.

Si la CGT est toujours solidaire des peuples oppressés  par les puissances impérialistes, la CGT n’a qu’un seul camp : celui de la  paix ! C’est bien pour cette raison que la CGT exige que la France se retire de  l’OTAN, véritable machine de guerre née en 1949 au début de la « guerre  froide ».
En Europe, face aux effets dévastateurs du capitalisme, des citoyens se  trompent de colère en optant pour des thèses nationalistes, xénophobes  et racistes. Ces thèses sont aux antipodes des valeurs de la CGT et du syndicalisme  qui, par nature, est internationaliste.
Depuis plus de 150 ans, le mouvement ouvrier s’organise au niveau international,  portant dès sa création une exigence de paix et des revendications communes,  telle la journée de 8 heures. C’est justement en revendiquant la journée  de 8 heures que les ouvriers de Chicago ont été réprimés dans le sang le 1er mai  1886. A Paris, en 1889, l’internationale ouvrière décidait que chaque 1er mai  serait désormais une journée internationale de lutte des travailleurs.

Face  aux révisionnistes et aux récupérateurs, tel Pétain ou Le Pen, c’est l’honneur du  syndicalisme que de faire vivre partout dans le monde, chaque 1er mai, une  journée de lutte pour la paix et pour la satisfaction des revendications.