Lien Facebook

Syndicalistes… pas voyous !

arton42785-7ff1d

La fédération CGT des cheminots appelle au rassemblement le 27 Aout à Marseille le jour ou le CER PACA doit statuer sur la proposition de radiation des cadres d’un camarade.

 

Ensemble, dénonçons et combattons la stratégie scandaleuse de la direction vis-à-vis de celles et ceux qui ont fait le choix de lutter pour un Service Public ferroviaire de qualité et la satisfaction des revendications des cheminots.

 

Du national jusque dans les établissements, il ne se passe pas une journée sans que nous soyons alertés des dérives managériales (sanctions, pressions, harcèlements à l’encontre de cheminots), les Instances Représentatives du Personnel bafouées, les accords sociaux (formation, égalité professionnelle, temps partiels…) et textes RH non respectés,…

Les membres des CHSCT y compris les médecins du travail ou encore les COSEC (COordinateurs SECurité) ne sont plus écoutés. Les instructions voire les injonctions des inspections du travail sont balayées d’un revers de main par certains dirigeants.

Cet état de fait conduit à une multiplication des arrêts maladie et à l’augmentation des accidents graves du travail. C’est la sécurité du personnel mais aussi celle des circulations et des usagers que l’on met en péril en pratiquant une telle politique.

Cette situation exacerbe les tensions entre cheminots entraînant des dérives allant de la violence verbale au conflit physique, quels que soient d’ailleurs l’ancienneté et le collège du cheminot, quand cela ne tourne pas aux drames comme le nombre des suicides enregistré ces dernières années.

Les sanctions pleuvent et s’accroissent de manière exponentielle, les dossiers sont montés à charge contre des militants CGT, il n’y a ni justice, ni impartialité dans le traitement des situations.

A Marseille, Bordeaux, en Bretagne, à Reims, Lille, Chambéry, Clermont Ferrand, en Lorraine, la cible c’est encore et toujours la CGT. Le niveau des sanctions c’est « au mieux » le dernier avertissement, au pire, la radiation des cadres comme cela est prévu pour notre camarade de Marseille Blancarde.

Il est encore temps de revenir à des relations sociales dignes d’une grande entreprise publique dans laquelle chacun tient sa place et son rôle.

La Fédération CGT des Cheminots a toujours été et restera la 1ère organisation syndicale force de propositions. Ce n’est pas en tentant de nous écarter volontairement et sournoisement comme cela se pratique dans la dernière période, que l’entreprise trouvera des solutions pour avancer. Par cette stratégie, c’est bien la démarche CGT qui lie contestation, proposition, négociation, action qui est visée.

C’est pourquoi la CGT a déposé une DCI nationale et a été reçue le 13 août 2015. Au cours de cette réunion, la Direction reconnaît que le contexte politique et économique créé des tensions et mène à un management agressif.

Elle rappelle les conditions de création de la famille Fret et avoue que suite à la réforme cela va empirer dans tous les domaines et activités!

La Direction nie l’ostracisme envers la CGT. A partir d’exemples forts, nous lui avons démontré le traitement fait à la CGT et ses militants par rapport aux autres OS, malgré que nous soyons systématiquement force de propositions sur tous les sujets.

Enfin, la Direction nous avoue que la DRH Epic de tête n’aura que peu de poids sur les 2 grosses entreprises que sont Réseau et Mobilités qui ont créé leur propre DRH et leur propre pôle RS. Donc le caractère indissociable et solidaire se disloque encore un peu plus pour tendre vers une autonomie complète des EPIC.

La Fédération va rédiger un courrier avant les bilatérales sur le dialogue social afin de réaffirmer les points de la DCI et contraindre la Direction à nous fournir la liste des décideurs et interlocuteurs pour pouvoir travailler avec un peu plus de sérénité.

 

Face à cette situation inacceptable, la CGT entend bien ne rien lâcher et appelle d’ores et déjà les Cheminotes et les Cheminots à participer massivement au rassemblement prévu lors de la tenue du CER PACA qui doit statuer sur la proposition de radiation des cadres de notre camarade, le 27 août prochain en gare de Marseille St Charles à partir de 10h00.

Sur l’ensemble du territoire des motions seront déposées auprès des directions régionales et d’établissement, afin que justice soit faite pour notre camarade Gilles MANFORTI.