Lien Facebook

Grève reconductible les Mercredi 25 et Jeudi 26 Mai 2016.

banderole

La mobilisation par la grève des 25 et 26 mai 2016, sera  une nouvelle étape déterminante pour gagner !

Les Assemblées Générales de Paris St Lazare.

Paris : 10H00 Quai 27, Mantes : 10H00 Dépôt, Achères : 10H00 Dépôt.

 

Suite à la forte mobilisation des cheminots à l’appel de la CGT les 18 et 19 mai 2016, le Ministre des Transports a souhaité rencontrer notre organisation syndicale pour prendre en compte les exigences portées par les cheminots.

Les représentants de la Fédération CGT ont rappelé en introduction que tout ce qu’elle annonçait durant le conflit sur la réforme du système ferroviaire en juin 2014 se vérifie aujourd’hui:

 La CGT exigeait une politique cohérente du gouvernement en matière de transport. La France préside la COP 21 mais son gouvernement privilégie la route pour le fret et lance les cars « Macron » pour les voyageurs.

 La CGT affirmait que le fait de ne traiter ni la dette d’Etat du système ferroviaire, ni le financement de la régénération du réseau était une aberration économique, écologique et sociale. Aujourd’hui ce sont les usagers qui payent l’addition (fermetures de gares, de guichets, de lignes, suppressions des ASCT, transferts de trains sur la route, 2/3 des TET menacés et abandon des trains de nuits, etc…. Les cheminots sont maintenant ciblés par une détérioration de leur condition de vie et de travail, par la casse de l’emploi et le gel de leur salaire.

 La CGT affirmait que l’éclatement de la SNCF en trois entités n’était pas une obligation européenne et que cette structuration allait rendre encore plus complexe l’organisation de la production et du travail. La preuve est faite aujourd’hui que le 4ème paquet ferroviaire n’oblige en rien la séparation structurelle des entreprises historiques.

Contrairement à leur discours de 2014, nos dirigeants SNCF proposent des réglementations du travail enfermées dans les activités voire les produits. Nous sommes bien loin du caractère indissociable et solidaire annoncé pour le GPF.

La CGT a exigé du Ministre qu’il soit à l’écoute des cheminots. Les propositions faites par les 7 organisations syndicales sont un équilibre entre une organisation du travail nécessaire au transport ferroviaire et la qualité de vie et de travail des cheminots. Ces propositions garantissent la sécurité des circulations et un service de qualité tout en préservant la santé physique et mentale des agents.

Si la SNCF veut améliorer son efficacité, elle doit regarder vers une organisation de la production en multi-activités. La Direction SNCF s’enferme pour l’heure dans le dogme de la mono-activité et de la polyvalence professionnelle qui nuit à la sécurité ferroviaire, à la qualité du transport ferré tout en dégradant et en réduisant le service dû aux usagers voyageurs et fret.

La CGT a affirmé que son ambition est de faire bénéficier, par la CCN de branche, à tous les cheminots, du public et du privé, d’une organisation du temps de travail de haut niveau. En ce sens, la Fédération CGT des cheminots n’acceptera aucun abaissement de notre socle social.

La balle est dans le camp du gouvernement, du patronat et de la Direction SNCF.