Lien Facebook

Après le chantage, davantage d’austérité.

sans-titre

Ce lundi, le peuple grec est confronté aux premières mesures que la Troïka et le couple Merkel-Hollande ont imposées à Alexis Tsipras et à son gouvernement au cours de négociations proches du chantage. 

De nouvelles mesures d’austérité à la fois injustes, insupportables et contre-productives, au service de banques privées. 

Un objectif : tenter de faire croire qu’il n’existerait en Europe aucune alternative aux orientations ultralibérales.