Lien Facebook

ADRESSE AUX USAGERS / MAINTENANT, ÇA SUFFIT !

imagesLe chemin de fer Français vit une période historique actant le présent et orientant son ave­nir.

Pour la Fédération CGT des cheminots, il faut revoir la structuration de la SNCF et l’orga­nisation de la production : le cloisonnement par activités est coûteux et freine l’efficacité des circulations. En effet, comment, par exemple, comprendre qu’un cheminot apte à intervenir sur tous les trains est aujourd’hui enfermé dans une activité Fret ou voyageurs alors qu’il peut participer à toute la chaîne de production.

Notre réseau ferré a été un des plus performants en matière de sécurité et de régularité, du fait qu’il a su, en son temps, engager un formidable renouveau dans tous les domaines (Corail, TGV, TER et Fret). Ces matériels alliant confort et vitesse ont été un plus indéniable pour les usagers, et vous le reconnaissez. La desserte des zones urbaines, notamment en Ile-de-France, l’aména­gement du territoire, la sécurité et la préservation de l’environnement sont reconnus par tous comme des vertus essentielles du service public ferroviaire SNCF.

 

Seulement aujourd’hui des choix libéraux et économiques mettent le train sur la sellette et son utilité en est même remise en cause !

Que vous soyez usagers du quotidien ou occasionnels, vous subissez les conséquences de ces choix :

• Augmentation des prix des billets et baisse de la qualité ;

• Suppressions ou retards systématiques ;

• Manque d’entretien des infrastructures ;

• Déferlante de poids lourds sur les routes.

La réduction de l’offre, des correspondances difficiles, la dis­parition de dessertes et fermetures de lignes, la baisse oula suppression des services s’ajoutent à cette longue listede dégradation du transport ferroviaire, conséquences des politiques menées par les différents gouvernements de ces dernières décennies.

Toutes ces raisons vous ont, pour certains d’entre vous, fait vous tourner vers un autre moyen de transport : voiture, co-voiturage, autocar… tout cela facilité par des propositions à bas coût avec des contraintes telles que des temps de parcours allongés, les risques sur la sécurité, un confort moindre et une augmentation des émissions de gaz à effet de serre !

 

L’ETAT DOIT S’ENGAGER :

A prendre en charge la dette du ferroviaire, c’est la sienne !

A garantir la sécurité des circulations et des usagers, c’est sa responsabilité !

A garantir le droit au transport (déplacement) c’est-à-dire pouvoir disposer d’un transport public propre, confortable, fré­quent, écologique et sûr, à tous et partout, c’est son devoir !

A assurer sa responsabilité de garant du maillage national au travers des trains régionaux et nationaux (corail, interci­té, trains de nuit, TGV), vecteurs indispensables à l’aménage­ment du territoire, c’est son rôle.

A exiger du Groupe Public Ferroviaire SNCF, un service public de qualité, performant et sûr que les usagers sont en droit d’attendre. Pour cela, il faut embaucher des che­minots avec un haut niveau de formation pour conduire les trains, contrôler, vendre des billets au guichet, entretenir les infrastructures et le matériel.

La CGT fait des propositions crédibles pour maintenir et développer le service public SNCF dont la nation a besoin aujourd’hui et demain.